Costa Rica 2015 / la forêt de nuages
Costa Rica 2015 /
la forêt de nuages

Ecrire, sans faute, sans délai, écrire toujours et contre tout..Mais pas en voyage ?

Il y a quelque chose de semblable entre le temps d’un voyage et celui de l’écriture, mais je n’écris jamais en voyage ou si peu que c’ est presque négligeable .

Pas de fiction en tous cas.. sans doute parce que pour écrire il faut du temps et du rêve, qu’un voyage se vit au présent et l’écriture dans un après coup surprenant. Le temps de l’écriture est un temps hors du temps, celui du voyage est un temps au présent , à l’instantané, immédiatement.

Le voyage surprend, il se vit pour l’imprévu, pour n’être jamais au rendez vous, pour les rencontres, pour les autres, ceux du bout du monde différents et semblables, pour vérifier que l’on est toujours vivant si ce dont on a l’habitude n’est pas là… pour partir et partir encore..

L’écriture est faite de rites et d’habitudes, de discipline et d’efforts, de plaisir aussi au bout des mots.

.Les saveurs étranges et exotiques, les amours salées du bout du monde, les sourires des filles que l’on pense faciles, les surfeurs aux cheveux blonds et aux dents pointues, les orages soudains et imprévisibles…

Comme le nom de ce blog, « les jours de pluie' », j’adore les orages d’été, ou la pluie tropicale,

j’adore être décalée, et donc le décalage horaire aussi.. J’aime écrire pour être seule, ce que je ne suis jamais, lorsque j’écris. Je suis avec mon monde et avec mes lecteurs, dans un autre monde.

J’aime voyager pour aller ailleurs et revenir, pour partir, revenir et partir encore…

J’aime ces deux mondes indissociables et liés : écrire et partir, toujours…

l’écriture est le voyage…

Bonnes vacances

Ecrire… voyager

SARAHLOUP